HorizonInfosJournal BBM TV

Le Kazakhstan à la veille d’un rendez-vous démocratique

Par Driss Lyakoubi

Lors d’un point de presse, avec les représentants des médias internationaux, Magzum Mirzagaliyev Conseiller du Président de la République du Kazakhstan a souligné que les élections parlementaires et communales anticipées, qui se dérouleront dimanche prochain, s’inscrivent dans le cadre des réformes constitutionnelles initiées par le Président Kassym-Jomart Tokaïev.

  •  Mesures incitatives en faveur des partis politiques

    Renouvellement des élites politiques

Il avait déclaré à cet égard que « l’organisation des élections législatives et locales anticipées sont motivées par la logique de la réforme constitutionnelle qui a reçu le grand appui des citoyens lors du dernier référendum national. »
Lors de cette conférence de presse, le responsable kazakh a révélé qu’il a été procédé à la réduction du nombre d’inscrits au sein des partis politiques de 20 000 membres à 5 000 membres et le nombre des représentants des partis régionaux a été ramené de 600 à 200. Et ce, conformément à la nouvelle Constitution.
De ce fait, plusieurs partis politiques ont eu la possibilité de s’inscrire pour participer aux échéances électorales prochaines.
Le Conseiller d’Etat a, par ailleurs, indiqué que le candidat aux élections doit avoir au moins 25 ans, a résidé au Kazakhstan durant une période de 10 ans minimum et doit être résidant dans la commune dans laquelle il s’est inscrit en tant que candidat.
Il a, par ailleurs, fait savoir que ces élections constituent une étape importante dans le processus du renouvellement des élites politiques lancé par le Président Tokaïev. Un processus, ajoute-t-il, ayant débuté avec les élections présidentielles du mois de novembre 2022 et qui se sont poursuivies par l’élection des membres du Sénat en janvier 2023.
A noter que le Président Tokaïev avait annoncé l’organisation des élections de la Chambre basse et celles des collectivités communales lors de son discours à la Nation au mois de juillet dernier.
C’est pour la première fois dans l’Histoire du pays que les candidats ont eu une période de six pour mieux préparer leurs campagnes électorales.
Le Conseiller d’Etat de la République du Kazakhstan a également annoncé qu’en ce qui concerne les élections de la Chambre basse, il y aura recours au modèle du scrutin majoritaire mixte, 70% des Représentants seront élus à la proportionnelle et 30% au scrutin majoritaire uninominal.
Il est à souligner que ces modifications et ces nouveautés ont été introduites dans la nouvelle Constitution et adoptées lors du référendum du 5 juin 2022.
« Concernant les élections communales, le choix a été porté également sur un mode de scrutin mixte avec un coefficient de 50/50, afin de réunir toutes les conditions d’ouverture et de transparence, » conclue le responsable kazakh.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page